droits d'urgence lance sa gazette pour penser nos droits à toutes et tous

Droits d’urgence lance sa gazette !

Le Droit, ça vous parle ?  Le travail des juristes est un peu flou pour vous ? Vous souhaitez comprendre nos actions au quotidien ? 
Les salarié·es de l’association prennent la parole dans la Gazette de Droits d’urgence pour garder une trace de leur action, des situations rencontrées, mais aussi pour témoigner et prendre position. 
Découvrez notre travail, nos actions et nos réflexions. Au programme : chiffres, dessins, photos, portraits de personnes aidées, tribune de juriste, extraits littéraires, poèmes… 

Vous souhaitez découvrir la Gazette de Droits d’urgence ?  

Rendez-vous le 4 octobre 2022 à 18h30 à la Petite Rockette, 125 Rue du Chemin Vert, 75011 Paris 

La Gazette de Droits d’urgence sera distribuée gratuitement dans des librairies, cafés et lieux solidaires situés autour de nous à Paris, comme :

  • La Petite Rockette, 125 rue du Chemin Vert 75011 Paris ;
  • Libre Ère, 111 bd de Ménilmontant 75011 Paris;
  • La Fontaine, 33 rue Juliette Dodue 75010 Paris ;
  • Libertalia, 12 rue Marcellin Berthelot 93100 Montreuil ;
  • Quilombo, 23 rue Voltaire 75011 Paris;
  • Les guetteurs de vent, 108 av Parmentier 75011 Paris ;
  • Les nouveautés, 45 rue du Fbg du Temple 75010 Paris ;
  • Court Circuit, 205 rue Saint-Maur 75010 Paris
  • La Régulière, 43 rue Myrha, 75018 Paris

Merci encore infiniment à eux ! 

Pour en savoir plus

L’idée nous est venue lors de la sortie du dernier rapport d’activité, en 2021. Ce fût un moment d’échange important, et l’occasion, à travers des textes, de prendre la parole sur le travail réalisé par les juristes de l’association et les problématiques rencontrées. Nous nous sommes dit qu’il ne fallait pas attendre le rapport d’activité annuel pour se pencher sur l’action et les engagements de Droits d’urgence. Il fallait autre chose

La Gazette de Droits d’urgence répond à un besoin des juristes de prendre la parole, par l’écriture, sur leur travail quotidien. Pour garder une trace de leur action, des situations qu’ils et elles rencontrent, mais aussi pour témoigner et prendre position, chose qu’ils et elles ne peuvent pas faire au cours de leurs journées. Pris.es dans l’urgence des situations, la froideur du langage administratif et juridique, il faut aller vite, faire, envoyer, répondre, expliquer.  

Dans une revue d’une dizaine de pages, coordonnée par la direction et par une autrice et journaliste, Alice Babin, les juristes prennent la plume.  

À chaque numéro, une thématique, et pour commencer : le droit des étrangers, la dématérialisation en cours des procédures administratives, et le blocage des préfectures.  

Le contenu se veut très ouvert : chiffres, dessins, photos, portraits de personnes aidées, tribune de juriste, extraits littéraires, poèmes… L’ambition n’est pas de tout dire, mais d’ouvrir des portes, faire entendre des voix, informer et partager. 

L’ADN de Droits d’urgence, c’est l’accès. L’accès, par le droit. Alors nous avons voulu La Gazette de Droits d’urgence gratuite. Elle sera en dépôt dans des lieux qui l’accueilleront, des lieux sensibles à nos combats, et sera ainsi à disposition à celles et ceux qui la rencontreront.  

La gazette de Droits d’urgence, c’est une forme de résistance